Polémique entre Albin Michel et Éric Zemmour

(Article publié sur lefigaro.fr le 30 Juin 2021).

La maison d’édition refuse de publier le prochain livre de l’essayiste prétextant que ce dernier va s’engager dans la présidentielle. Mais le journaliste dément et promet des suites judiciaires.

Cela a commencé le mardi 29 juin par un communiqué d’Albin Michel. Gilles Haéri, le président de la maison d’édition, annonçait qu’il ne publierait pas le prochain livre d’Éric Zemmour dont le manuscrit est presque terminé (Éric Zemmour est chroniqueur au Figaro).

L’explication donnée par Gilles Haéri ? C’est en raison de la supposée intention d’Éric Zemmour de «s’engager dans la présidentielle, et de faire de son prochain livre un élément clé de sa candidature» que le président d’Albin Michel refuse de programmer le livre.

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe éditoriale : Albin Michel se prive d’un auteur de best-sellers. Le Suicide français avait dépassé les 500.000 exemplaires vendus, le classant tout en haut du palmarès des meilleures ventes, ses autres titres s’écoulant rarement à moins de 100.000 exemplaires.

Soit dit en passant, Gilles Haéri révélait une information de premier ordre : «Nous avons eu un échange très franc avec Éric Zemmour, qui m’a récemment confirmé son intention de s’engager dans la présidentielle et de faire de son prochain livre un élément clé de sa candidature», soulignait Gilles Haéri dans le communiqué. Pour ce dernier, Éric Zemmour «a décidé de changer de statut, il veut devenir un homme politique, engagé dans un combat idéologique personnel, qui ne correspond tout simplement pas à la ligne éditoriale d’une grande maison généraliste comme Albin Michel».

Or, pour le moment, Éric Zemmour n’a jamais affirmé publiquement…

Lire l’article complet sur Le Figaro