Éric Zemmour: «Quand Emmanuel Macron se prend pour Tintin au Liban…»

Article rédigé par Eric Zemmour pour Le Figaro et publié le 2 Octobre 2020)

CHRONIQUE – Macron a largement échoué et il a eu l’honnêteté ou la faiblesse de le reconnaître publiquement.

Il ne suffit pas d’aller vers l’Orient compliqué avec des idées simples pour être le général de Gaulle. Emmanuel Macron a pu le constater dans son périple libanais. L’intention était louable: il s’agissait, pour la France, de renouer avec un rôle historique de la France, qui va de Saint Louis, en passant par Napoléon III, jusqu’à la IIIe République, mais aussi de retrouver une influence dans cette partie du monde en se servant du prétexte libanais.

À LIRE AUSSI : Liban: Macron fustige les «traîtres» sans les menacer

Macron a largement échoué et il a eu l’honnêteté ou la faiblesse de le reconnaître publiquement. Son échec lui est largement imputable: son paternalisme naïf mêlé d’une certaine morgue à l’égard de la classe politique libanaise s’est brisé sur la rouerie de cette dernière, largement corrompue et qui entend le rester. Son aveu rageur sur le pouvoir de blocage du Hezbollah, à la fois armée contre Israël et parti politique au Liban, lui donne l’allure de l’enfant qui découvre l’évidence. Bref, il est ridicule.La France paie des décennies d’erreurs graves de sa diplomatie.

Mais on pourrait tirer trois grandes…

Lire l’article complet sur Le Figaro