Eric Zemmour: «Péguy, l’argent et le télétravail»

(Article rédigé par Eric Zemmour pour Le Figaro et publié le 27 mai).

CHRONIQUE – Péguy n’a connu ni internet, ni les délocalisations, ni le low-cost. Pourtant, sa dénonciation de l’homme-machine dans L’Argent nous le rend étonnamment proche et prophétique.

C’est un texte publié en 1913, écrit par un homme qui allait mourir quelques mois plus tard dans une vraie guerre, qui tua en masse, et pas une guerre purement rhétorique contre un virus qui avait l’élégance de tuer avec parcimonie.

À lire aussi : Charles Péguy, de gauche à droite

Un texte célébrissime mais qu’on cite souvent mal et sans vraiment le lire et qu’un petit éditeur (Éditions Allia) a eu la bonne idée de rééditer quelques mois avant le confinement, comme s’il avait eu un pressentiment. L’Argent parle de nous à chaque page ou presque. Il est vrai que la situation économique et politique d’alors a beaucoup de points communs avec la nôtre. Les contemporains de Péguy connaissent ce que les historiens d’aujourd’hui appellent «la première mondialisation» qui bouleverse les hiérarchies entre pays, et aggrave les inégalités au sein de chacune des nations.

«Concentration républicaine»

En France, la vie politique est dominée par des gouvernements de «concentration républicaine», postdreyfusards, où les radicaux sont les En marche! de l’époque, c’est-à-dire des centristes…

Lire l’article complet sur le Figaro