Eric Zemmour: «L’individualisme, voilà l’ennemi»

(Article rédigé par Eric Zemmour pour Le Figaro et publié le 7 Octobre 2020).

CHRONIQUE – Le philosophe Éric Sadin livre une analyse brillante des liens entre les nouvelles technologies et l’individu-roi, mais qui laisse le lecteur sur sa faim.

Les livres sur l’individualisme sont légion. Et ça fait des siècles que ça dure. Depuis Benjamin Constant et sa Liberté des Anciens comparée à celle des Modernes, depuis Tocqueville bien sûr, on n’a pas cessé d’écrire sur cet individu devenu roi. Tantôt on se plaint de ce qu’il reste dans les fers, en dépit de la promesse démocratique ; tantôt, on dénonce sa tyrannie qui écrase toute possibilité de lien social.

À LIRE AUSSI : «Le collectif, solution à la dérive individualiste»

L’ouvrage d’Éric Sadin relève plutôt de la seconde catégorie. L’auteur s’était illustré dans son précédent livre par une analyse brillante des origines idéologiques et sociologiques des hommes de la Silicon Valley. Il remet le couvert cette fois-ci mais enserre son analyse dans une réflexion globale sur l’individualisme dans nos sociétés connectées. Il part d’un âge d’or: les années 1960, où existait un «équilibre parfait entre la possibilité de vivre selon ses propres désirs et l’édification de sociétés supposées harmonieuses, à la fois fondées sur l’égalité des droits et le mérite

Lire l’article complet sur Le Figaro