Éric Zemmour: «Les impostures de la pensée décoloniale»

(Article rédigé par Eric Zemmour pour Le Figaro et publié le 30 Septembre 2020)

CHRONIQUE – Une charge vive contre l’universalisme français par un militant aguerri des «luttes intersectionnelles». Une pensée raciste qui se prétend antiraciste.

La France est un pays horrible. Un pays où le racisme est tellement ancré qu’il fait «système». Le pays champion mondial des crimes contre l’humanité. Un pays qui discrimine à tout-va, les Noirs, les Arabes, les musulmans, les femmes, les homosexuels. C’est Louis-Georges Tin qui le clame dans un petit livre manifeste. Tout ce qu’il décrit, notre auteur l’a vécu dans sa chair: son livre est autant un manifeste qu’un témoignage.

À LIRE AUSSI : Éric Zemmour: «Éloge de la France, d’une certaine idée du Tour et des champions d’autrefois»

Louis-Georges Tin fut tellement discriminé en tant que Martiniquais, noir et homosexuel que l’État l’a contraint de faire ses études dans l’un des meilleurs lycées de France (Henri-IV) dans un quartier connu pour sa laideur et sa misère (entre le Panthéon et le jardin du Luxembourg) et qu’il a dû ensuite entrer à l’École normale supérieure (scolarité pendant laquelle il était payé), école que n’a pu intégrer dans sa jeunesse notre président de la République lui-même. Le sort des minorités en France est vraiment une honte pour notre pays!

Il ne faut pas compter sur…

Lire l’article complet sur Le Figaro