Eric Zemmour: «La vraie écologie est d’essence conservatrice»

(Article rédigé par Eric Zemmour pour Le Figaro et publié le 18 Novembre 2020).

CHRONIQUE – Dans son essai Durer (Les Belles Lettres), Pierre Caye dessine une conception de l’écologie qui tranche utilement avec la vision progressiste des Verts.

De quoi l’écologie est-elle le nom? Des pistes cyclables dans les villes? De la dénonciation des sapins de Noël et du Tour de France? De la lutte contre le nucléaire? De la défense des migrants?

Si vous répondez oui à toutes ces questions, vous êtes un Vert. Si vous répondez non, vous avez déjà compris la différence entre l’écologie et l’écologisme, entre une science et une idéologie, entre une philosophie d’essence conservatrice, soucieuse de transmission et de tradition, et des militants progressistes, gauchistes, qui ont hérité de l’individualisme épicurien et mondialiste des soixante-huitards, aux antipodes d’une véritable pensée écologique.

À LIRE AUSSI : Ivan Rioufol: «Cet écologisme qui menace la France»

C’est la première leçon qu’on tire de la lecture de l’ouvrage de Pierre Caye. Mais c’est loin d’être la seule. L’auteur est directeur de recherche au CNRS, ancien normalien, féru de philosophie. Sa prose s’en ressent ; elle se fait souvent magma pâteux et abscons, qu’il faut parfois relire plusieurs fois avant d’en tirer la substantifique moelle…

Lire l’article complet sur Le Figaro