Eric Zemmour: «De Gaulle passé au fil de la plume»

(Article rédigé par Eric Zemmour pour Le Figaro et publié le 14 Octobre 2020).

CHRONIQUE – Rééditée, cette anthologie de textes d’écrivains sur de Gaulle restitue le Général à ses pairs. Homme de lettres comme eux, il a cristallisé de furieuses passions chez ses contempteurs comme ses thuriféraires.

C’était il y a vingt ans. Une année de Gaulle. Déjà. Il faut dire que le Général, avec son goût des chiffres ronds, a mâché le travail de la postérité: 1890 (naissance), 1940 (18 juin), 1970 (mort)! Un journaliste littéraire entreprenant et éclectique, Jean-Claude Perrier, avait eu alors l’excellente idée de rassembler des textes d’écrivains sur le grand homme. Heureuse initiative, puisque jamais, depuis Napoléon, un homme d’État français n’avait suscité de telles passions – de tous ordres – du côté des «gens de lettres».

À LIRE AUSSI : Il y a cinquante ans: de Gaulle, Mauriac, Michelet, la disparition d’une certaine France

Vingt ans après, rien n’a changé, sauf que de Gaulle est entré dans la prestigieuse collection de la «Pléiade», le panthéon de la littérature. L’écrivain de Gaulle a rejoint ses pairs. C’est ce qu’avait fort bien analysé Régis Debray dans son À demain de Gaulle (1990!), ce «lien vital» et très français entre la «chose publique» et la «chose littéraire». Pour le meilleur et pour le pire. Le meilleur: tous nos grands politiques sont des hommes de l’écrit et manient une belle…

Lire l’article complet sur Le Figaro