Eric Zemmour: «Comment l’Occident est devenu amnésique»

(Article rédigé par Eric Zemmour pour Le Figaro et publié le 3 Juin 2020).

CHRONIQUE – Dans La Mémoire perdue, Francis O’Gorman, un professeur britannique, tente de comprendre pourquoi notre époque préfère voir l’histoire comme un traumatisme plutôt que comme une richesse.

Les Anglais nous ont donné Sherlock Holmes et Agatha Christie. Ils aiment les enquêtes au long cours et parviennent toujours à dénouer l’écheveau le plus complexe. On finit par s’écrier avec eux: «Mais c’est bien sûr, mon cher Watson!» Cette fois-ci, notre Sherlock est professeur de littérature anglaise. Son enquête le mène au cœur de notre mal-être contemporain, et les coupables sont légion: «Je cherche où est passée l’Histoire, et comment elle en est venue à disparaître.» Il trouve ses premiers indices il y a plus de deux mille ans, sur les rives de la Méditerranée, entre Athènes et Jérusalem. Là se joue le premier basculement, entre le passé et l’avenir, entre les Grecs qui vivent dans le souci fidèle du passé de la cité, et les premiers chrétiens qui ont «substitué l’idée de la polis comme continuité de la foi, en l’union espérée avec un Dieu éternellement omniprésent». Notre professeur britannique oppose le monde d’Homère où «négliger ses ancêtres, revenait à courir le risque de subir

Lire l’article complet sur Le Figaro