Eric Zemmour: «Ce syndrome Fabius qui pèse sur les élus telle l’épée de Damoclès»

(Article rédigé par Eric Zemmour pour Le Figaro et publié le 7 Mai 2020).

CHRONIQUE – On ne comprend rien aux choix précautionneux d’Édouard Philippe si on ne comprend pas qu’il souffre du syndrome Fabius.

C’est le non-dit le plus bruyant de cette épidémie. Qui explique l’agacement d’Emmanuel Macron, les prudences d’Édouard Philippe, l’éclat d’Agnès Buzyn, le plaidoyer pro domo quotidien de Jérôme Salomon, les sorties d’Olivier Véran contre Éric Raoult, l’air martial de Christophe Castaner et les colères des maires contre l’État. Qui explique le déconfinement en trompe-l’œil, l’écroulement de l’économie, la pusillanimité de l’opposition LR. Qui explique les tiraillements entre les deux têtes de l’exécutif, les rumeurs de remaniement ministériel, les appels à l’union nationale.

À lire aussi : Macron-Philippe: écarts de langage au sommet de l’État

On pourrait l’appeler le complexe Fabius. Ou le syndrome du sang contaminé. On se souvient que l’ancien premier ministre et deux de ses ministres furent traînés devant la justice à propos de lots de sang contaminé par le virus du sida. Que cette affaire brisa l’espérance élyséenne de Fabius. On ne comprend rien aux choix précautionneux, voire pusillanimes, d’Édouard Philippe, si on ne comprend pas qu’il souffre du syndrome…

Lire l’article complet sur Le Figaro