Eric Zemmour: «Ce que sont les écologistes français: verts à l’extérieur, rouges à l’intérieur»

(Article rédigé par Eric Zemmour pour Le Figaro et publié le 2 Juillet).

CHRONIQUE – L’engagement écologique des Verts s’arrête là où leurs convictions de gauche, voire d’extrême gauche, commencent.

Ils ont été les vainqueurs immodestes de ces municipales. Les Verts ont crevé les écrans de la soirée électorale du second tour des municipales. Rien de plus normal. D’abord leurs victoires à Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Besançon, etc., mais aussi leurs belles défaites à Lille ou à Toulouse, sont incontestables et spectaculaires. Par ailleurs, les médias ne s’intéressent qu’aux métropoles et le succès dans ces grandes villes vaut triomphe médiatique national. On se souvient qu’en 2001, les seules conquêtes de Lyon et Paris avaient occulté la terrible défaite des socialistes sous Lionel Jospin alors premier ministre.

À lire aussi : À Lyon, Bordeaux, Strasbourg… Portraits des nouveaux maires écologistes

À l’époque déjà – il y a vingt ans -, la gauche était plurielle ; mais les écologistes étaient la troisième roue d’un carrosse dont les rênes étaient entre les mains des socialistes. C’est cela qui a changé lors de ces municipales, comme un changement d’attelage: toujours l’union de la gauche, mais sous direction écologiste. Les Verts ont enfin réalisé leur rêve: faire aux socialistes…

Lire l’article complet sur Le Figaro