Audiences : Face à l'info se maintient le 8 janvier 2020

Ce mercredi 8 janvier, Marc Ménant, Eric de Riedmatten, Eric Revel et bien évidemment Eric Zemmour, ont débattu comme à leur habitude dans l’émission Face à l’info. Ce mercredi, les chroniqueurs ont abordé les plus célèbres évasions de personnalités, comme Casanova ou Churchill, à travers un point d’histoire présenté par Marc Ménant.

Eric de Riedmatten a parlé du conflit entre les japonais et Emmanuel Macron concernant l’affaire Carlos Ghosn. Eric Zemmour en a profité pour dénoncer le complot et la chasse à l’homme lancée contre l’ex PDG de Renault, qui désirait absorber Nissan, ainsi que la mise au pas de toutes les entreprises internationales face à la justice et au droit américain.

En fin de première partie, le sujet de la contre-attaque iranienne après l’offensive américaine a été mis sur la table, faisant dire à Zemmour que les Iraniens s’étaient “couchés” devant Donald Trump.

La seconde partie, elle, opposait Eric Zemmour à Charles Consigny, avocat et souvent étiqueté “de droite” par les médias mainstream. Le débat s’est principalement centré sur les forces de l’ordre et cette “bavure” dans l’affaire Cédric, un livreur de 42 ans, mort par asphyxie lors d’une interpellation de police. Charles Consigny a pris des positions de gauchiste, assez amusant pour un homme de droite, dénonçant la violence de la police qu’il juge quasi systématique. Eric Zemmour a évoqué l’inverse, expliquant que la justice et les forces de l’ordre se couchaient régulièrement, notamment face aux “Caids de cité” et aux islamistes.

Les deux débatteurs ne se sont rejoints sur aucun point mais le débat fut intéressant, riche et a permi de montrer que Charles Consigny n’était de droite qu’aux yeux du PAF.

Pour voir l’émission du 8 janvier : https://ericzemmour.org/face-a-linfo-08-janvier-2020-hd-avec-charles-consigny-cnews/

Audiences

Côté audiences, l’émission a retenu l’attention de 220 000 téléspectateurs, ce qui représente une part de marché à hauteur de 1.1 %. La première partie a mobilisé 213 000 téléspectateurs, contre 229 000 pour la seconde, soit des parts de marché à hauteur de 1.2% et 1.1%. L’émission du mardi avait conquis 1.2% du public. L’émission reste stable, devant LCI qui capte 1.1% de part et derrière BFMTV avec 1.7%.

-Jean H, rédacteur sur ericzemmour.org