Popularité au sommet, audiences record… Zemmour, l’homme de l’année

(Par Bastien Lejeune dans Valeurs Actuelles).

Marginalisé en septembre dernier après la “convention de la droite”, Éric Zemmour achève la saison médiatique au zénith de sa popularité et de son influence. Récit d’une année qui a tout changé.

Fallait-il y voir un mauvais présage ? Ce soir-là, Éric Zemmour a perdu sa voix. Lui qui tient une santé égale depuis toujours, navigue de plateaux télé en studios radio, se trouve diminué. Le lendemain, il doit prononcer le discours d’ouverture de la “convention de la droite” mais il n’est pas certain lui-même d’y parvenir. Il annule sa présence au dîner organisé avec les donateurs et intervenants de l’événement de la “droite-hors-les-murs”. Son corps l’abandonne et dans son entourage, certains y voient un signe au moment où il hésite à franchir le pas politique. D’autres, plus cartésiens, accusent le vent d’automne et regrettent que l’invité vedette ne porte pas encore d’écharpe malgré les températures déclinantes de ce mois de septembre 2019. À quoi tiendra la tempête médiatique qui suivra son discours ? Certainement autant au fond — « du “Dark-Zemmour” », selon l’une de ses proches — qu’à la forme: une exhortation quasi apocalyptique déclamée par une voix d’outre-tombe dans un silence cathédral. Peut-être un requiem pour une année qui commençait mal.

Liberté surveillée

Éric Zemmour a l’habitude de prendre la foudre. Il connaît l’opiniâtreté du CSA, l’acharnement des juges, l’obstination des associations de défense des minorités. L’essayiste se sait en liberté surveillée. Lui qui a pris l’habitude de heurter les bonnes âmes par des “polémiques” déclenchées sur les plateaux télé avec une régularité métronomique, a aussi conscience de ce qui le sauve. Sa botte secrète ? Demandez-lui s’il connaît les audiences de Face à l’info, son émission sur CNews, et regardez-le dérouler les chiffres sur le bout des doigts. Chaque soir d’émission, il s’enquiert des résultats de la chaîne, notamment de la meilleure minute de la journée. Il sait que c’est Bourdin pour BFM, Pujadas pour LCI et lui-même pour CNews. Il sait aussi que sur sa tranche, il fait à peu près le double des deux chaînes concurrentes réunies. Zemmour est obsédé par l’audimat, non par ego ou orgueil: son audience, c’est son assurance vie. Cette année plus encore que n’importe quelle autre.

Retour en arrière. Au milieu de l’été 2019, le journaliste du Figaro est courtisé par toutes les chaînes d’information en continu. Il reçoit des SMS flatteurs du patron de BFM, Marc-Olivier Fogiel, et une proposition formelle de LCI. CNews est aussi sur les rangs : « Nous cherchions la personne la plus à même d’attirer une forte audience et de la stabiliser durablement, se souvient le directeur général de la chaîne, Serge Nedjar. Chaque livre d’Eric Zemmour se vend à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires. Chaque intervention télévisuelle réunit des centaines de milliers de téléspectateurs. C’était le profil idéal. »

Pourquoi choisir la chaîne du Groupe Canal Plus, dont l’audience est moindre que celle des autres ? Son bon feeling avec Vincent Bolloré y fait beaucoup, tout comme l’idée de revenir par la grande porte d’une antenne dont il avait été éjecté avec pertes et fracas quelques années auparavant. La chaîne d’info a tout pour le rassurer : « CNews est totalement indépendante, n’a peur de rien et assume ses choix, résume Serge Nedjar. On ne lâchera jamais rien sous la pression d’une association X ou Y. » C’est aussi sur CNews qu’on lui propose le plus de temps d’antenne, à une heure de grande écoute et dans un format adapté à ses points forts : le débat de fond sur les grands sujets de l’actualité plutôt que le hard-news classique des chaînes d’info. « Il savait qu’il n’allait pas tomber dans un piège », conclut Nedjar. Zemmour donne son accord sans savoir que quelques semaines plus tard un rendez-vous d’un nouveau genre va perturber la sérénité de sa rentrée médiatique.

« Alors, c’est vrai ce qu’on lit dans la presse ? Votre bras droit ne veut plus de moi ? » Bolorré le regarde

Lire l’article complet dans Valeurs Actuelles

Lire les meilleures phrases de l’interview d’Eric Zemmour dans Valeurs Actuelles