Eric Zemmour: «Cette guerre raciale importée d’Amérique par nos élites et nos banlieues»

(Article rédigé par Eric Zemmour pour Le Figaro et publié le 10 juin 2020).

CHRONIQUE – George Floyd et Adama Traoré sont frères de race et de destin, tous deux victimes du racisme blanc. Les races n’existent pas, mais les racistes existent quand même.

C’est le débarquement tous les jours. Beaucoup de bombardements et beaucoup de destructions. Tous les événements et tous les concepts idéologiques venus d’Amérique sont acceptés et digérés sans aucun esprit critique par les cerveaux français. Régis Debray n’a pas tort lorsqu’il explique que la fille est devenue la mère et que la «civilisation américaine» règne désormais sur les «cultures» européennes.

À lire aussi : Eugénie Bastié: «Pourquoi le “privilège blanc” est une théorie délétère»

On peut le constater avec cette affaire Floyd, du nom de ce jeune Noir tué par un policier de Minneapolis. Aussitôt, les esprits s’embrasent. Les manifestations (interdites) se multiplient. Le discours victimaire se répand comme une traînée de poudre. Les militants noirs vitupèrent contre le «privilège blanc» et des Blancs s’agenouillent en signe d’expiation. Jadis, on apprenait que «comparaison n’est pas raison». Désormais, comparaison est passion. Nous sommes tous des Américains. Les Noirs africains nés en France ont été esclaves en Amérique et les descendants de paysans français ont tous…

Lire l’article complet sur Le Figaro